les itinérantes…

LE JOUR LE PLUS COURT

DANSELUXE

 

"Danser tout le jour"

 

 

 

Samedi 20 décembre 2008 le soleil s’est levé à 8h 43 et il s’est couché à 16h 53.

Tout au long de cette courte trajectoire dans le ciel de l’hiver, un groupe de performeurs a dansé sur un parcours itinérant de l’Île-Saint-Denis à Belleville,

…en passant par Saint-Denis, Aubervilliers, Pantin et La Villette ; en suivant les voies fluviales, de la Seine au canal de Saint-Denis, puis de l’Ourcq.

 

 

Cette expérience de danse sur un temps long en relation aux marqueurs temporels de la nature fait suite à l’initiative des 24h de Piéton et au projet de cycle de performances en milieu urbain « de 0 à l’infini ».

Plusieurs temps forts auront marqué le jour le plus court : le lever du soleil au parc de l’Île-Saint-Denis, performance 0 (danse sans présence de spectateur même fortuit) ; le Zénith, une pause chorégraphique léthargique sur les boudins bleus du Centre national de la Danse à Pantin ; et le coucher du soleil au métro Jaurès, dilution dans la foule des voyageurs pour une improvisation à la frange entre danse et quotidienneté.

 

 

Cette expérience est une expérimentation : non seulement elle questionne la danse dans la durée, mais elle devra mettre en œuvre des situations pour lutter contre le froid de la saison. L’immobilité dans laquelle nous puisons souvent les sensations, germes de mouvements, processus propre au butô, ne pourra guère constituer notre « base d’envol ».

 

Cette expérience est une exploration : quel état allons toucher après 8 heures d’imprégnation d’images de rivages urbains, et de contacts avec ceux qui font partie de l’aventure ?

© 2015 L'essoreuse

Péniche Farnèse L'Île Saint-Denis