les itinérantes…

Voyage en pays Pleyel

 

Corps sensible, d’impasses en passage.

        Dans le cadre du plan marche de Plaine commune, la Cie l’Essoreuse a été retenue pour créer et animer en février 2015 une balade urbaine dans le but d’étudier les caractéristiques d’un itinéraire particulier, celui qui relierait Pleyel à la gare de Saint-Denis : le sensible artistique se met au service de l’étude de terrain, permettant de croiser les regards, ceux de l’équipe artistique de l’Essoreuse, ceux des habitants et ceux des usagers du parcours.

 

 

 

   L’équipe du projet

 

         Pour ce projet l’équipe de l’Essoreuse rassemble des personnes qui associent la pratique artistique de la danse à des compétences professionnelles complémentaires : photographie, sociologie, enseignement et didactique de la danse, architecture et urbanisme, arts plastiques.

 

Alice Payet et Johan Biolet (collectif Jouïr), Marie-Pierre Lagarrigue, Prune Matéo, Odile Steinauer, Sèverine Delbosq

 

 

 

   Approche choisie pour alimenter la réflexion autour de la marche

 

         En partant du principe que l'humain est en soi un dispositif biologique sensible, doté d'outils sensoriels et émotionnels fins, nos corps seront les instruments de mesure, capteurs, révélateurs d’une démarche qui couple la productions artistique éphémère à l’enquête de terrain.

 

Plusieurs visites du site, et une lecture urbaine de celui-ci nous a permis d’en extraire des lieux singuliers et emblématiques de cette partie de St Denis, vision donnée à l’échelle d’un piéton.

 

Dans le cadre du plan-marche, nous nous sommes intéressés au thème des impasses et du contraste « exposé/caché » que la configuration particulière des quartiers entrecoupés par des voies de transport génère, et qui donne lieu à de « l’invisible », à des morceaux de ville occultés, difficilement lisibles et accessibles.

 

De la marche à la danse, il n’y a qu’un pas !

Le postulat : augmenter la réceptivité sensorielle des marcheurs, à l’état de voyage, pour faire naître chez eux une plus grande acuité de perception, d’émotions et de réflexions.

Note Book

 

dans l’ordre que vous voulez, à faire (…et à refaire) :

- touchez quelque chose de rouge

- approchez vous le plus près possible de la passeuse sans la toucher

- vous vous déplacez dans une piscine d’eau chaude dans l’ordre que vous voulez, à faire (…et à refaire) :

- vous lancez un bras ou une jambe en l'air à chaque voiture qui passe

- personne n'est plus léger que vous

- vous avez payé très cher pour pouvoir marcher dans cette rue

 

dans l’ordre que vous voulez, à faire (…et à refaire) :

- vous sursautez chaque fois que vous croisez une femme

- vous avez le corps le plus lourd du monde

- votre tête est un ballon d’hélium emporté par le vent dans l’ordre que vous voulez, à faire (…et à refaire) :

- vous essayez de mettre de la distance entre vous et tout objet métallique

- vous changez de rythmes, tantôt accélérez, tantôt ralentissez

- vous tenez en laisse un chien très actif dans l’ordre que vous voulez, à faire (…et à refaire) :

- vous touchez des parties de votre corps quand une voiture passe

- allez toucher 3 objets métalliques

- de quoi est constitué le ciel ? rien d'autre ne vous préoccupe

 

© 2015 L'essoreuse

Péniche Farnèse L'Île Saint-Denis