cHANTiER

 

« Changeant et familier : ce grand terrain entre les deux bras de Seine. Il a toujours son bruit de fond d’océan, son grand ciel ouvert et ses horizontales, ce que peut-être nous regretterons le plus quand le terrain sera construit. Portées de l’autoroute 86 où défilent les notes répétitives des capots de voiture, leurs ombres homologues sur les amas pierreux en contrebas, reproduites encore plus bas dans le miroir des flaques.

De l’autre côté, c’est la végétation, la terre des mottes bien chaotique, bien boueuse. Toutes sortes de graminées, et quelques spécimens inquiétants de gros choux-velours…

Belles installations des Bellastocks avec une passerelle sur l’ailleurs, le futur, pour être encore plus dans le ciel.

 

…voilà je ne pouvais pas ouvrir ce nouveau chapitre sans commencer par des impressions.

 

Mais maintenant des dates car je vous invite une nouvelle fois, à venir avec votre mémoire du lieu, et à préfigurer d’une manière ou d’une autre, en tout cas à votre manière, son occupation future… »

 

Mail aux performeurs – septembre 2014

 

© 2015 L'essoreuse

Péniche Farnèse L'Île Saint-Denis